Eibhlaenn la farouche

Pretresse de Vinga

Description:
Bio:

Eidhleann fait partie de la famille Daedaran, une longue lignée d’éleveur de chevaux au sein du clan Orlmarth.

La légende familiale raconte que Daedaran, le fondateur de la lignée faisait partie d’un autre clan, mais qu’à la suite d’une bataille, il tomba amoureux d’une de ses ennemis, Elnara la vaillante.

Elle avait juré à Vinga qu’elle ne se marierait que le jour ou un homme la batterait a la lance, au javelot et à la course.

Daedaran, fidèle D’Ermal, s’entraina un an et un jour, puis un an et un jour après la bataille du gué de Nymvie, il s’en alla pour rejoindre le village du vieil homme et demandé la main d’Elnara.

Comme convenue la jeune femme lui dit qu’elle ne se marierait jamais avec un homme tant que celui-ci ne l’aurai pas vaincu a la lance, au javelot et à la course.

Daedaran sourit et accepta le défi.

Pour la lance, alors qu’elle se mettait en position, il demanda à Ermal de l’aider :

Toi maitre de la lumière,
Montre à ma promise mon amour si fier,
Éclaire nous de ton aura, pour qu’elle se marie avec moi

Invoquant une lance de lumière, juste au pied d’Elnara il lui dit :

“Oh femme de ma vie, personne ne peut battre un dieu, la lance de celui vient de t’effleuré reconnais tu ma victoire. "

Visiblement la belle avait quelques penchant pour lui, car elle accepta de bonne grâce sa victoire.

La deuxième épreuve était bien plus difficile, Elnara était connu pour ses puissants lancés, mais taquine elle lui lança :

“Alors mon promis, comment compte tu battre un initié du vent au lancé de Javelot? "

Souriant il ne lui répondit rien, il ne fit qu’un signe de son javelot, créant un petit éclat avec le bronze de son fer.

Elle prit son élan et lança son javelot, mais au moment ou il fut le plus haut un aigle immense le prit et le posa non loin de Daerdaran, qui lui lança son javelot et vainquit Elnara qui ne souriait plus du tout.

Mais le defi était réussi pour Daerdaran, son javelot était bien plus loin que celui d’Elnara.

La troisième et dernière épreuve serait la plus difficile pour le jeune homme, Elnara étant connu pour son endurance et sa rapidité.

Il devait aller jusqu’au pied de la crête du feu des étoiles, le premier arrivé devait attendre l’autre.

Daerdaran courut aussi vite qu’il le pu, mais il se retrouvait toujours derrière Elnara, elle riant au éclat, commençait à apprécier le jeune homme et son espièglerie, a un moment il l’interpella : Attend Elnara ! Attend !

Cette dernière s’arrêta, s’attendant à une nouvelle ruse et sur ses garde elle lui dit :

“Je t’écoute, tu ne veux plus être mon promis? Tu abandonnes ?”

“Pas encore, mais comme tu as prouvé que tu étais la plus rapide, rien ne sert de nous pressé,

j’ai ici un vin de mon clan et un fromage, je te propose donc de manger avant de repartir."

L’idée paru bonne a la jeune fille, qui brûlait d’en savoir plus sur ce jeune homme si curieux.

Ils dînèrent donc et burent, discutant l’un de l’autre, a la fin du repas, la jeune femme avait la tête sur les genoux du jeune homme qui lui racontait comment les membres de son clan faisait pour dompter un cheval. Elle était si bien, qu’avec le vin qu’elle avait bu, elle s’endormi, quand elle se réveilla, elle était seule, le jeune homme l’avait floué, serrent les dents, elle repartie, mais il était trop tard, il était deja au pied de la créte.

“Excuse-moi de t’avoir laissé, mais je ne voulais pas compromettre notre avenir, dès la première fois ou je t’ai aperçu je suis tombé amoureux de toi, et aucune femme n’aurait pu me détourné de mon but, même pas toi.”

“Et qu’elle était ton but?”

“Vivre le reste de ma vie a t’est coté”.

C’est ainsi que la légende se termine, la lignée de Daerdaran apporta aux clans un troupeau de chevaux.

Les hommes de cette lignée sont toujours des fidèles d’Ermal, et les femmes d’Ernalda, bien qu’une proportion non négligeable viennent a embrasser une initiation à la déesse vinga comme Ernala.

Quand elle était petite, Eidhlaenn ne s’imaginait jamais en princesse de tribu ou en pretresse d’Ernalda, non elle se voyait a la tête d’armée protegeant le clan contre les méchants Lunars.

Sa mère Larna la rousse, avait toujours espéré initié elle même sa fille au culte d’Ernalda, mais hélas, Eidhlaenn choisi de s’initié au culte de Vinga, quand elle rencontra la jeune Erinina, fier, armée de sa lance et de son bouclier en revenant d’un raid.

Pendant 4 ans, Eidhlaenn s’entraîna dur avec son frère Tonalang et son cousin Styrr (qui n’était que son demi cousin, né d’un precedent mariage par sa mère, mais personne n’en parle dans la famille, styrr ne le sait pas et c’est mieux ainsi), passant son temps entre la garde des chevaux de la famille et l’entrainement.

Quand elle eut quinze ans elle fut initié au culte de Vinga, par son héroine, Erinina elle même. Pendant qu’elle priait la déesse la plus grande partie de la nuit, elle eut une vision, elle vit une immense armée de femme, mené par la déesse contre une armée d’homme rouge mener elle aussi par une déesse, mais a la peau rouge.

Eidhlaenn est sur que c’est Erinina qui est symbolisé par la déesse, elle sera le vecteur de la puissance de la déesse, et elle se jura de la soutenir en toutes circonstances, de l’aider dans cette quête épique, et de découvrir qui serait le vecteur divin de la lune rouge et de l’arrêter avant qu’il ne soit trop tard.

Après son initiation, elle devint prêtresse au sein du temple du village du vieil homme, cherchant a se rapprocher de son idole, soutenant toutes ses décisions, pourtant Erinina a l’air plus agacé que comblé par tant de soutien de la part de l’une de ses condisciple.

Eidhlaenn, quand elle ne part pas en patrouille avec les Huscarls du clan, passe son temps entre le temple et la maison de sa famille, qui se trouve un peu plus haut dans la vallée.

Morganeth blanc oeil la prit sous son aile, lui prodiguant conseil et soutien lors de ses premières intervention au temple.

Aujourd’hui, elle voyage avec le chef du clan, Savan, Aeddan et plusieurs membres du clan pour se rendre sur le Tula du clan Namodling pour le mariage du fils du chef avec la fille du chef du clan Namolding.

Eibhlaenn la farouche

Le grondement sourd de la revolte Urial